Domaine Olivier Leflaive - Bourgogne

La Maison Olivier Leflaive est un incontournable de la Côte de Beaune. Les vignes dont sont tirés ses vins sont situées sur des terroirs d'exception. Elle compte parmi ces terres Chevalier-Montrachet Grand Cru, Bâtard-Montrachet Grand Cru, Les Folatières, Les Pucelles ainsi que Blagny sous le Dos d'Âne. La reconquête de ces trésors familiaux permet la production d'un vin fabuleux. Olivier Leflaive met la Bourgogne en bouteille.

Le domaine Olivier Leflaive

Un trésor bourguignon

Agrandit par son grand-père puis dirigé par son père, le domaine Olivier Leflaive est une exploitation familiale. Elle acquiert rapidement différents titres de noblesse. Malgré les espoirs que place son père en lui, Olivier suit son propre chemin. Il se consacre à sa passion : la musique. Laissant le domaine familial derrière lui, il part pour la capitale. Il sera alors invité sur des plateaux télés et radios, formateur de comptabilité, imprésario ou encore programmateur à France Inter. En 1981, il finit par revenir auprès de sa famille en Bourgogne. Sa famille et son héritage le rattrapent. Olivier ressent le devoir de succéder à son père ainsi qu'aux dix-sept autres générations qui l'ont précédé. De 1982 à 1994, il gère le domaine Leflaive aux côtés de son oncle Vincent puis de sa cousine Anne-Claude. Lui vient alors l'idée de créer sa propre société d'élevage et de vinification. 

Olivier Leflaive

Olivier Leflaive

Vin Puligny-Montrachet

La bouteille Puligny-Montrachet

vignoble maison Olivier Leflaive

Les vignobles de la Maison Olivier Leflaive

La fondation d'une Maison

Expansion du domaine familial

Olivier crée sa société d'éleveur vinificateur sous son nom. Son projet se base sur une idée unique en Bourgogne. Il souhaite acheter du raisin et des moûts afin de les vinifier et de les élever selon les méthodes familiales. Le but étant de les revendre ensuite en primeur. Un pari fou auquel il croit. Plusieurs personnes le rejoignent dans cette aventure. Son frère, Patrick, devient co-actionnaire et apporte un important soutien financier. Grâce à leur oncle, Vincent, ils prennent contact avec différents viticulteurs de qualité. Franck Grux, vinificateur talentueux, rejoint le domaine bourguignon en 1988. Il devient maître de chai et surtout homme de confiance d'Olivier. Deux ans plus tard, Olivier Leflaive passe la barre des 500 000 bouteilles. Le domaine se positionne comme un producteur haute-couture. En avril 2010, Olivier prend finalement sa retraite. Cependant, il reste très attaché à sa société dont il est, aujourd'hui encore, l'emblème. 

L'esprit Olivier Leflaive

Convivialité et tradition

Afin de faire naître de grands vins, Olivier Leflaive contrôle la totalité de sa chaîne de production. Celle-ci commence dès les raisins et donc la culture de la vigne. Les meilleurs viticulteurs de la côte s'emploient à la soigner avec rigueur. Les parcelles sont cultivées en agricultures biologique et en biodynamie. Par la suite, la vinification et l'élevage jouent également un rôle primordial. Grâce à leurs conditions optimales, l'essence de chaque appellation se révèle dans le respect du terroir. Mais l'esprit d'Olivier Leflaive va bien au-delà de la production du vin. L'ambition de ce passionné est de partager son amour de la Bourgogne. A sa table ainsi qu'au sein de son Hôtel trois étoiles, le maître mot est la convivialité. Olivier prône l'hédonisme et la richesse du monde du vin. En 2009, à l'aide de sa fille, Julie, il remporte le premier Prix National de l'Œnotourisme catégorie hôtellerie restauration.