Château Pavie Decesse - Bordeaux

Le Château Pavie Decesse se situe sur la commune de Saint-Émilion et se classe parmi ses grands crus. Originellement rattaché à son voisin Château Pavie, Pavie Decesse profite lui aussi du terroir du lieu-dit de Pavie. Tirant les fruits de cette terre d’exception, le Château Pavie Decesse propose des vins puissants et gourmands, d’une élégance certaine.
Depuis 1997, il est la propriété des Vignobles Perse.

Château Pavie Decesse

Comme un morceau de Pavie

Les traces du Château Pavie Decesse remontent à quelques décennies. Le plus ancien propriétaire connu date du XIXe siècle, il s’agissait alors d’Adolphe Pigasse. La figure suivante qui a marqué l’histoire du domaine est Ferdinand Bouffard. Ce négociant bordelais, en rachetant les parcelles alentour, est à l’origine du vignoble du Château Pavie. Celui-ci s’étend alors sur une superficie de 50 ha, d’un seul tenant. Cependant, pour une raison n’appartenant qu’à lui seul, Ferdinand Bouffard se sépare de la partie originelle “Pigasse” en 1885. C’est cette parcelle qui donnera naissance au Château Pavie Decesse.
Ensuite, si une première restructuration de la propriété a lieu pendant les années 1950, c’est Gérard Perse qui va littéralement métamorphoser la propriété de Pavie Decesse. D’importantes actions stratégiques et de rénovation ont en effet été entreprises afin de porter le cru à son plus haut niveau. En outre, grâce à l’aide de Michel Rolland et Alain Reynaud, ce grand cru n’a cessé de progresser et révèle enfin toute sa beauté.

Etiquette Pavie Decesse

Etiquette Pavie Decesse

Gerard Perse

Gérard Perse, propriétaire - ©vignoblesperse.com

Le chai de Pavie Decesse

Le chai de Pavie Decesse - ©vignoblesperse.com

Vignobles Perse

Depuis 1997

En 1997, Château Pavie Decesse est cédé à la famille Perse. Gérard Perse n’était originellement pas destiné à cette histoire. En effet, Parisien depuis plusieurs générations, il tombe finalement amoureux de Saint-Émilion et sa belle région lors d’un voyage dans le Bordelais.
Attiré par cette terre pleine de secrets, ce citadin pris alors la décision de vivre au rythme des saisons et de devenir vigneron. C’est ainsi qu’il va découvrir l’univers passionnant et convivial des vins de Bordeaux, bien loin du monde de la grande distribution dont il est issu.
C’est donc toutes ses racines qu’il transplante à Saint-Émilion. Depuis, il est à la tête d’une SAS, Vignobles Perse, qui comprend plusieurs châteaux de la région : Pavie, Pavie Decesse et Bellevue-Mondotte à Saint-Emilion et également Clos Lunelles et Esprit de Pavie en Bordeaux.
Aujourd’hui sa fille Angélique, son gendre Henrique Da Costa ainsi que leurs deux enfants vivent sur la propriété. Il semblerait que la passion et le coup de coeur de Gérard Perse aient finalement touché toute la famille...

Le terroir

à l'origine d'un Grand Cru Classé

Le Château Pavie Decesse est planté sur le terroir exceptionnel du plateau de Saint-Émilion. Bien que jouxtant le vignoble de son aîné le Château Pavie, il s’agit bien d’entités autonomes, qui possèdent leurs spécificités propres. Ainsi, le terroir de Pavie Decesse tire son originalité de son implantation, intégralement situé sur un sol calcaire.
Ce sol profite aux Merlots, qui constituent d’ailleurs 90% du vignoble. Le reste est planté de Cabernet Franc.
Cette surface de 3,65 ha bénéficie d’une gestion parcellaire et d’un travail de précision.
Pour obtenir un “Grand Vin” de Saint-Émilion, les vendanges sont manuelles et les tries minutieuses. Le travail au chai est non moins précis, notamment grâce aux infrastructures à la pointe de l’innovation.
Ainsi, le Château Pavie Decesse produit un vin, élevé pendant presque 2 ans en barriques de chêne français. C’est un cru complexe, dont la trame tannique tendue en fait un vin de garde décennale.