Château Croizet-Bages - Bordeaux

Le Château Croizet-Bages se situe sur la colline de Bages sur l’appellation Pauillac. Créé au XVIIIème siècle par les frères Croizet, à partir de parcelles cultivées depuis le XVIème siècle, ce vignoble est marqué par de nombreuses familles. Les 25 hectares de cabernet sauvignon, merlot et cabernet franc profitent d’un bel ensoleillement et d’un sol de graves sableuses. La notoriété de ce 5ème Grand Cru Classé n’a de cesse de croître depuis que les enfants Quié, Anne-Françoise et Jean-Michel sont à sa tête.


Le Château Croizet-Bages

Un domaine teinté d'histoires de familles soudées

L’histoire du Château Croizet-Bages est marquée par l’importance de la famille. Au XVIIIème siècle, ce sont les frères Croizet, bordelais d’origine, qui font l’acquisition successive de parcelles de vignes cultivées depuis 200 ans, de façon à se constituer un domaine viticole. Ils s’installent dans le hameau de Bages, nom d’une colline de Pauillac. En 1790, le Château est la propriété de Jean De Puytarac. En 1853, Julien Calvé se porte acquéreur de la propriété. Il change le nom du domaine pour « Château Calvé-Croizet-Bages ». C’est sous cette appellation qu’il sera classé en 1855 parmi les 5ème Grands Crus Classés. À la fin du XIXe siècle, Croizet-Bages est un temps la propriété d’un industriel américain jusqu’à être acheté par Paul Quié en 1942. Depuis, c’est cette famille qui cultive les vignes, de façon à améliorer la réputation de ce vin.

Le domaine est aujourd’hui géré par Anne-Françoise et Jean Michel Quié, frère et sœur. C’est donc l’esprit de famille qui teinte chaque cuvée produite au château.


Jean Michel et Anne-Françoise Quié

Jean Michel et Anne-Françoise Quié

Dégustation

Dégustation

Le chai

Le chai

Les vignes du Château Croizet-Bages

LA VALORISATION DU TERROIR PAR LA FAMILLE QUIÉ

Situé sur l’appellation Pauillac, le Château Croizet-Bages s’étend sur 25 hectares. Les 70% de cabernet sauvignon, 30% de merlot et 10% de cabernet franc sont cultivés de façon traditionnelle. Les ceps, de 40 ans de moyenne d’âge, sont plantés sur un sol graveleux sur sables ferrugineux. Les graves assurent la captation et la restitution de la chaleur, tandis que le sable permet à l’eau d’être filtrée rapidement. Dès lors, avec ce terroir, les racines puisent en profondeur les nutriments dont elles ont besoin. De ce fait, les baies sont concentrées en arômes et expriment avec justesse toute la complexité du terroir. 

Le vignoble a connu de grandes restructurations, notamment un palissage, afin de rehausser le sol pour que les vignes jouissent d’un meilleur ensoleillement. Taillées en guyot double, elles connaissent l’ébourgeonnage, l’effeuillage et les vendanges vertes qui sont autant d’actions permettant d’assurer la qualité et la concentration des baies. La viticulture est réalisée en raisonnée et les vendanges sont mécaniques.


Le savoir-faire du Château Croizet-Bages

DES VIGNERONS AU SERVICE DE VINS SUBTILS

La famille Quié est accompagnée, à la vinification, par Jean-Louis Camp, directeur technique du Château. Les grappes sont triées avec une grande attention, avant une macération pré-fermentation de 48 heures. La fermentation se déroule, quant à elle, dans des cuves en béton. Ensuite, les vins sont placés dans des fûts de chênes pour un élevage de 12 mois. Cette étape est interrompue à la moitié du processus, afin de réaliser l’assemblage.

« La structure tannique se caractérise par la longueur en bouche et non pas par la puissance » confie Anne-Françoise Quié. Les propriétaires se félicitent en effet d’offrir à la dégustation des vins doux. Car si les vins de Pauillac sont connus pour leur attaque franche, les Quié favorisent la subtilité tout au long de la dégustation. C’est en partie cet effort sur la structure de leurs produits qui a permis de valoriser la réputation des vins de Croizet-Bages qui évolue positivement depuis les années 2000.


paiement sécurisé